jeudi 3 septembre 2009

Le lait de vache, c’est pour les petits veaux !

Il existe des différences essentielles entre l’Homme et la vache :
L’Homme en apparence n’a pas de cornes ! (en général)
L’Homme est un omnivore. La vache est végétarienne
L’Homme ronchonne. La vache rumine. Ceci est important.


La laitière. Johannes Vermeer (Rijkmuseum, Amsterdam) (XVIIème siècle)


Entre le lait humain et le lait des autres mammifères, tout diffère :

Les protéines : 40 g/litre chez la vache contre 12 à 20 g seulement chez l’humain. Car le petit veau atteint sa taille adulte vers un an.

Les graisses : 40 g/litre dans les deux espèces, mais elles sont très différentes. La rumination qui facilite le travail des bactéries dans le rumen de la vache sature les graisses présentes dans l’herbe. Ainsi les animaux ruminants ont des graisses très saturées, nocives à long terme pour l’homme.
(Le lait des baleines et des autres mammifères marins vivant en eau froide contient 50% de graisses qui apportent au baleineau l’énergie pour survivre dans ces lieux hostiles.)

Les Sucres: aussi sont différents. Le principal sucre du lait est le Lactose 40 g/l chez la vache, 70 g/l chez l’Homme. IL existe encore des mystères concernant ce sucre ; C’est dans le lait humain qu’il est le plus abondant, chez le cheval on en trouve 50 G /l et chez l’otarie 0 g /l. Il semble exister une relation inverse très forte entre la maturation du cerveau à la naissance et le taux de lactose. L’Etre humain a un cerveau très immature à la naissance ; Son autonomie physique est nulle tandis que l’otarie possède déjà un cerveau de capacité proche de l’adulte. La vache est intermédiaire et le cheval un peu moins mature.
Curieusement cependant, la suppression du lactose de l’alimentation de certains nourrissons ne semble pas entrainer de troubles du développement ni aucune pathologie. Le lactose est un dimère formé d’une molécule de Glucose (le sucre du raisin) très répandu associée à une molécule de galactose sucre présent uniquement dans le lait et que l’Homme ne sait pas fabriquer ; on appelle ce genre d’élément un élément « essentiel » en biologie. Pourquoi le lactose est –il si abondant dans le lait sans qu'on puisse facilement lui trouver une utilité? La Nature ne s’encombre habituellement pas d’objets inutiles. Bizarre !

Le caractère « Ruminant » de la vache a une conséquence capitale :

Pour que la digestion d’un ruminant soit efficace, il faut que son rumen soit un nid à microbes, parasites, champignons, virus qui « digèrent » l’herbe mâchée. Le lait de vache favorise le développement des microbes dans l’intestin du petit veau, ce qui lui permettra de ruminer efficacement ensuite. Il facilite donc les infections. Tous les producteurs de lait connaissent parfaitement ce problème et le combattent dès la traite. Ceci explique pourquoi le lait de vache se conserve mal à l’état naturel. Il faut le réfrigérer, le pasteuriser ou le stériliser. Le lait de jument ou d’ânesse, animaux non ruminants, est moins dangereux mais rare.

L’intestin humain fonctionne différemment. Il contient beaucoup moins de bactéries. Le lait maternel est plutôt stérilisant. Il facilite le développement d’une flore très différente.

Le lait maternel contient également des sucres complexes, assez mystérieux, du Fer très assimilable, des anticorps et des cellules immunocompétentes ainsi qu’une foule de composés dont l’utilité reste à préciser.

On comprend vite que chaque espèce de mammifère a « son lait », résultat d’une adaptation durant plusieurs millions d’années . Et, jusqu’à preuve du contraire, la sélection naturelle favorise « le meilleur ».

Par un travail de haute volée, les industriels ont adapté le lait de vache à l’homme ce qui rend bien des services même si ce n’est pas parfait.

Utilisation du lait de vache chez les nourrissons :

Une première tentative "sérieuse" semble a lieu vers 1780 à l’Hôpital des enfants trouvés à Paris (Saint Vincent de Paul, maintenant). En raison de la pénurie de nourrices, on fait venir une vache. Les bébés meurent presque tous de gastroentérite en raison de la contamination du lait. Mais cela continuera longtemps.
Les campagnes pour abandonner ces pratiques sont violentes :











Affiche de la Croix Rouge américaine

Il a faut attendre la pasteurisation pour donner aux enfants du lait propre. Cela prend du temps et l’utilisation courante du lait de vache est effective après la Grande Guerre (14-18)


"Le lait humain, c’est pour les petits bébés
Le lait de vache, c’est pour les petits veaux"


Mais on peut très facilement l'adapter  pour l'utiliser dès 9 mois sous la forme de:

Le lait de croissance-maison : utilisé avec succès pendant 25 ans à mon cabinet:
Lait de vache demi écrémé, stérilisé, pasteurisé ou bouilli 
dilué jusqu'à 2 ans  (1/3 d'eau et 2/3 de lait) 
enrichi d'une farine pour bébé: une cuillerée dose pour 50 ml  de lait (dans un biberon de 200 ml on met donc 4 doses).
Cela fait parfaitement l'affaire. Et c'est  6 à 10 fois moins cher. Pourquoi dépenser plus pour le même résultat .


« Dit Papa, et le lait des pingouins c’est comment ? » R : C’est mal étudié et puis les pingouins ça n’a pas de lait. T’as déjà vu un bébé pingouin qui tète? C’est la rentrée, tu demanderas à la maitresse »
PS : Le Dr Gamin indique qu’il n’y aura pas de sujet sur le lait de pingouin mais il répondra s’il y a des questions. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » Cependant il faut nuancer car en 2012, on a trouvé du lait dans le gosier de certains oiseaux !!

Références :

Dr Gamin : L’allaitement durant la première année de la vie (Mémoire)
Marie-Claude Delahaye : Tétons et tétines, histoire de l’allaitement. Ed. Trame way. C’est un livre extraordinaire.
Pour la science : L’évolution Rien ne l’arrête ! (Dossier- avril-Juin 2009)
Pr. Henri Lestradet : communication personnelle
The Pediatric Clinics of North America : Breastfeeding I et II, N° 48 1 et 2 févr. et Av. 2001 Ed. Saunders

Voir aussi:
L’allaitement au biberon : quel lait choisir ?
L’allaitement au sein
Diversification de l’alimentation du nourrisson. 

Mots clés: alimentation, animal, baleine, Homme, Mère, infection, lait, nourrice, nourrisson, Nutrition, otarie, ruminant, vache


                               mise à jour le 08/01/2017

     Retour au sommaire

26 commentaires:

  1. à quel âge il est possible de donner du lait de vache à un bébé ? Le lait dit de "croissance" est-il indispensable ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci Flo,
    On peut donner du lait de vache à tout âge mais ce n'est pas très pédiatriquement correct.
    J'ai le souvenir d'une mère "assez autoritaire" qui est venue me voir avec son 4 ème enfant âgé de 1 mois en me disant: «cet enfant aura du lait de vache, les 3 autres en ont eu". Sous entendu: "on ne discute pas". C'était une femme de militaire, l'Ordre, elle connaissait.


    Après avoir hésité je me suis dit que j'allais ressortir mes vieux souvenirs des débuts.
    Et Hop! Allons-y. Elle avait de beaux enfants, ils seront peut être aussi militaires.

    Donc, on peut donner du lait de vache très tôt, mais comme le lait n'est pas adapté il faut s'en occuper soi-même: le diluer, ajouter sans tarder des céréales prédigérées (du genre "Diase") pour apporter des acides gras dé-saturés et des calories, donner du jus d'orange pressée (Vit.C) et procéder à une diversification très précoce pour apporter du fer. C'est compliqué, économique mais possible


    En pratique
    Je propose aux mamans d'utiliser du lait stérilisé dilué enrichi en céréales à partir du 9 eme mois car la diversification est faite et il n'y a pas de souci. Demander avec conviction à votre pédiatre.

    Quant aux laits de croissance, je dis en général:

    "Les laits de croissance, c'est bon pour la trésorerie des fabricants de lait de croissance"

    Mais je sais que je prêche dans le désert car lorsque je vois les caddies des mères, remplis de petits déjeuners tout faits et autres plateaux repas pour bébé, les bras m'en tombent. Question de génération sans doute!

    La meilleure diversification reste l'allaitement au sein. La maman mange ce qui lui plait et le bébé a toutes ces bonnes choses dans le lait.

    RépondreSupprimer
  3. bonjour !

    un pediatre anti lait de vache ca existe ?vraiment ?

    je viens de lire votre article sur le lait de vache ! ravie de le lire , dommage , j aurai aimé en lire encore plus et davantages !

    je suis maman d un bebe de 6 mois , il est actuellement nourrit au lait de jument ..
    et j aurai aimé croisé sur ma route un pediatre comme vous !

    cordialement

    Emilie

    RépondreSupprimer
  4. Merci Émilie.
    Les blogs nécessitent des articles concis faute de quoi ils deviennent difficiles à lire.
    Le lait de vache est bien plus adapté au veau qu'à l'Homme. Cependant la vache a meilleur caractère que la jument ou est plus facile à traire sans doute (je ne suis pas vétérinaire ni éleveur, seulement pédiatre) donc on l'utilise faute de mieux. Les animaux non ruminants, la jument, l'ânesse ont un lait nettement mieux adapté à nous. Dans les pays ou le cheval règne en maitre comme l'Asie centrale, la Mongolie, les habitants utilisent plus volontiers ce lait qui ne s'infecte pas. Comme ils ne peuvent le réfrigérer, ils le font fermenter ce qui l'acidifie et contribue à le rendre plus résistant aux attaques microbiennes. Cependant je ne suis pas certain qu'ils l'utilisent pour remplacer le lait maternel. Dans les pays très pauvres ou les conditions d'hygiène ne sont pas au top, le lait maternel est le seul moyen de survie des bébés.
    Ainsi au Guatemala, un pays proche des USA, le taux de mortalité des enfants nourris au biberon est proche de 80 %. Le lait en poudre n'apporte aucune protection et il ruine la famille. De plus, l'eau est douteuse. Pour être élevé comme chez les riches dans l'espoir de le devenir plus vite, sans doute, le bébé meurt.

    Restons donc simple et écologistes.Donnons chaque fois que nous le pouvons du lait maternel au bébé. Cela parait plus difficile mais, selon ce que disent les mères qui allaitent, c'est incroyablement facile (85 %) et même agréable (50%) malgré quelques contraintes.

    Mon Patron disait à ses étudiantes:
    "Pour donner l'exemple, il faut allaiter votre bébé dans le métro."
    Et elles répondaient toutes:
    "Mais Monsieur , avec notre bébé on ne prend pas le métro, c'est trop dégoutant."
    C'est vrai que le métro parisien est moyen coté propreté, ce n'est pas comme celui de Tokyo! (NdR)

    Sans doute allaitaient elles au très beau Parc du quartier!

    RépondreSupprimer
  5. c' est gentil d' avoir apporter un supplement a cet article , gentil et surtout interessant !

    le lait maternel est le meilleur , nous le savons toutes et pourtant il y a des femmes qui ne peuvent pas allaiter et d autre qui ne le souhaite vraiment pas et je trouve ca tout aussi respectable !

    mon choix a moi s' est porter sur le lait de jument apres un parcours alimentaire perilleux ... juste ca fait du bien de lire un blog avec une personne , pourtant lié au médical , et avec la quelle on a pas l impression de passer pour une extra-terrestre parce qu on ne fait pas les même choix que monsieur ou madame tout le monde !

    RépondreSupprimer
  6. Émilie a dit:
    "mon choix a moi s' est porter sur le lait de jument apres un parcours alimentaire perilleux "

    Pouvez vous préciser ce que vous appelez "un parcours alimentaire périlleux" ?

    RépondreSupprimer
  7. un parcours perilleux est peut etre un grand mot pour un pediatre mais pour une maman ca l' est , enfin pour moi du moins ...

    et comme j' ai des idées un peu convaincu peut etre fausse mais qu importe , sur le lait de vache , apres tout certaine religion s' interdise de manger du porc ou encore d autre mange une nourriture qui doit etre preparé d' une certaine facon , et bien moi je suis une " anti lait de vache , donc biensure cela n ' arrange pas mon parcours ...

    en fait je n' ai pas pu allaiter .. j ai donc du me resoudre au biberon et j ai donné du lait en poudre a mon fils qui se tordait dans tous les sens a chaque biberon , j' ai parlé souvent de mon refus de donné du lait de vache meme maternisé a mon fils et personne ne m a comprise , enfin en meme temps je cherchais pas a etre comprise , mais juste ecoutée ...
    avec les conseil d' une therapeute plus "bio" je me suis orienté sur un lait vegetal contenant du lait de jument , tout allait bien mon fils grandissait , grossissait etait bien dans ses basket et surtout dans son ventre .. il n a jamais ete malade , jusqu a la visite des 6 mois ou mon fils avait perdu 100Gr .. et la donc moralisation , je nourrissait mal mon fils etc etc ...
    on m a dit " y a que ce lait la qui fait grandire et grossire un enfant ", je veux le bien pour mon bebe j ai donc redonné du lait de vache maternisé .. de nouveau mal de ventre , il ne dormait plus en journée , il a enchainé sur une rhino pharingite qui s est agravé en otite ..
    au final en consultant un osteopathe specialisé dans la nutrition , il m a ecoutéattentivement , m a expliqué mes erreurs , mais a aussi ecouter mes envies .. on est passé au lait de jument...

    je ne denigre rien , je ne fait pas le proces des lait maternisés , juste j aurai aimé qu on m' ecoute ..

    en plus de ca mon fils n est pas decidé a se mettre a table ( comme je vous l ' ai expliqué dans votre post sur la diversification )

    mais mon fils va bien il se developpe bien ,a selon le medecin un excellent eveil , et est adorable c' est tout gagné !

    désolée d avoir ete un peu longue mais c est difficile d' expliquer de facon concise

    cordialement

    emilie

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Émile, votre bébé va bien c'est l'essentiel
    Merci pour votre témoignage. Les réponses à ces questions sont importantes.
    j'ai fait un article

    RépondreSupprimer
  9. Cher Docteur
    je ne suis pas sure de vous suivre. J'ai une petite fille de 2 ans, qui a ete allaitee au sein pendant 6 mois (certainement pas suffisant mais un exploit pour moi) et depuis, boit du lait de croissance.
    J'habite en Thailande (ou rien n'est simple, surtout quand les gens decident de se tirer dessus dans les rues), et je voudrais savoir 1/ jusqu'a quel age ma fille doit elle boire du lait (qu'elle reclame) 2/ est ce que je peux abandonner le lait de croissance 3/ par quoi dois je le remplacer avec une recette simple parce que le lait dilue enrichi en cereales, je ne suis pas sure de trouver cela ici... ??
    je vous remercie par avance pour votre reponse et votre aide.
    Marie pour Lola

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Marie,

    Le lait constitue, en Europe un apport pratique de calcium.
    On devrait en consommer toute sa vie ou, si on préfère, le remplacer par ses dérivés: yaourts, suisses ou fromage (mais gare aux graisses saturés des ruminants (bovins et caprins).

    Le lait de croissance est un magnifique concept commercial. Abandonnez aujourd’hui.

    A deux ans, ce n’est plus la peine de diluer le lait. Vous pouvez utiliser du lait stérilisé demi écrémé avec une poudre cacaotée qui apporte un peu de fer (le bon vieux chocolat au lait) ou des céréales instantanées pour enfants qui donnent un bon goût au lait et apportent des acides gras poly insaturés, utiles pour le cerveau. N’en mettez pas trop car elles sont sucrées. Vous aurez ainsi un petit déjeuner proche du lait de croissance. Il manque la Vit C qu’on trouve partout.

    500 ml de lait, yaourts, suisses apportent 100 % du calcium.

    Les laits de Soja ou de Riz en brique ne contiennent naturellement pas de calcium, sauf si le fabricant en a ajouté. Il faut vérifier.

    En Thaïlande, la Vit D est abondante grâce au soleil. En user avec modération cependant.

    RépondreSupprimer
  11. bonjour docteur,

    Mon fils a eu 1 an, allaité exclusivement, il a encore une toute petite tétée le matin. Il mange de tout (il aime la viande).Je lui donne des yaourts, il aime le fromage mais ne boit pas de lait (il n'aime pas)...pouvons nous continuer les apports en calcium qu'avec les yaourts, fromage? ou dois-je trouver un moyen de lui faire aimer le lait demi écrémé?
    Merci par avance de votre aide,

    Amélie.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Anomyme,

    Le calcium se trouve principalement dans le lat et donc dans tous ses dérivés. Si votre fils n'aime pas le lait c'est peut être qu'il a un déficit en lactase ce qui concerne 50 % des français et encore plus de gens lorsqu'on descend vers l'équateur. C'est souvent familial. C'est sans importance. Le yaourt remplace parfaitement. Le fromage également mais ce peut être un peu gras ou salé

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour et merci pour l'article!

    Alors moi je me demande autre chose:
    On est le 1er mai, tout est fermé et paf je me rends compte que je n'ai plus de lait (de croissance) pour le bib du soir MAIS qu'il me reste du lait demi-écremé classique, celui que je mets dans mon café pour me réveiller le matin (et que par ailleurs je digère très mal…).
    Et là, questions: Est-ce que je pars à la recherche de la pharmacie de garde ou pas? Que se passe t-il si je donne un biberon de lait demi-écrémé exceptionnellement à mon bébé (que ce soit un mini de 6 mois ou un grand pèpère de 2 ans)?

    - cela n'a pas le même goût, il peut le refuser?
    - vaut mieux lui donner un yaourt?
    - vaut mieux sauter le biberon? (mais ça va râler!!)
    - cela ne va pas le nourrir assez et il aura faim dans la nuit?
    - il risque d'avoir mal au ventre?
    - il risque d'exploser?

    Je ne parle donc pas de passer ou non au lait de vache, je parle de dépannage.
    Merci!

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, You

    Si votre bébé est encore au lait de croissance à 2 ans, il faut relire mon blog plus attentivement ! Le lait pour bébé est fabriqué à partir de lait de vache modifié pour éviter les carences.
    Un biberon (ou plusieurs) de lait stérilisé ne présente aucun risque quelque soit l'age.
    Bien sûr, l'enfant peut trouver le gout inhabituel ou être stressé par l'angoisse de son père(!) mais plus probablement il ne se rendra compte de rien.

    Relax ! Évitez la pharmacie de garde le 1 er Mai, il risque d'y avoir du monde !

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Docteur,

    Merci beaucoup pour cet article et vos réponses bienveillantes depuis toutes ces années!
    Vous n'imaginez pas le bien que la lecture de votre article vient de me procurer.
    Mon fils vient de fêter ses 2 ans et je lui ai donné du lait de croissance Bio depuis que je l'ai (bêtement) sevré à ma reprise du travail après 1 an bien heureux d'allaitement exclusif!
    Depuis que je lui donne du lait de croissance je suis vraiment troublée car pour moi: le lait de vache c'est pour les veaux! Quand je le dis on se moque de moi, pourtant notre pédiatre a tant insisté que j'ai fini par accepter d'en donner à mon fils!
    Je ne consomme moi-même plus de lait depuis de très nombreuses années et fais des bilans sanguins régulièrement afin de déceler toute carence éventuelle mais que nenni! Je ne fais pas de carence en calcium car je consomme beaucoup de choux de toutes sortes, des légumes verts, et du chocolat allez je l'avoue! et autres aliments divers et variés afin de ne manquer de rien... Mon fils mange comme moi et cela fait un petit moment que je me demandais à quel moment je pourrais enfin abandonner ce maudit lait de croissance pour mon fils!
    Alors merci merci pour ces explications! Dès la fin (très prochaine) du pot de lait entamé, j'arrête! Je passerai au lait stérilisé comme vous le préconisez et je vais m'atteler à réfléchir à équilibrer l'alimentation de mon petit afin de supprimer totalement le lait de tout autre animal tout en veillant à ce que ses apports journaliers en calcium soient bien couverts!
    D'ailleurs docteur, si vous pouviez m'indiquer quels apports doivent être "respectés" par âge de l'enfant, je vous en serai reconnaissante!
    Merci encore !

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Shay,
    Il faudrait un livre pour répondre à votre question.Vous dites "je fais des bilans sanguins régulièrement afin de déceler toute carence éventuelle mais que nenni!
    Mais faire une prise de sang c'est comme si on regarde ce qui se passe dans la rue pour savoir ce qu'il y a dans les maisons. la rue c'est le sang et les maison les cellules et pour vous les os. Les carences en calcium rendent les os plus fragiles et exposent après 60 aux fractures vertébrales (tassements) ou autres (fémur). Le lait de vache est, en Europe une source très pratique de calcium . On peut le prendre sous forme fermentée (yaourt) plus digeste. 500 ml de laitages apporte la ration nécessaire.Et ne pas oublier la vitamine D fournie par les supplémentations classiques ou le soleil.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour docteur,
    Mon bébé va avoir 4 mois début décembre et il est allaité exclusivement. Je dois reprendre le travail début janvier et je souhaite progressivement le sevrer sur le mois de décembre. Mon bébé souffrait de grosses coliques, j'ai donc complètement arrêté les produits laitiers de vaches (sur les conseils de mon ostéopathe) car j'en consommais beaucoup. Je souhaite donner un lait en poudre bio à base d'amande (pour ne pas citer de marque), c'est écrit sur la boîte à partir de 4 mois. Puis-je commencer à remplacer une tétée, puis 2, puis 3... par ce lait et commencer la diversification vers 4 mois et demi ou c'est trop tôt. Des que je pose ces questions, médecins, pharmaciens... on me dit que je suis "une babacool réactionnaire anti-tout".... Difficile d'avoir des réponses pour faire son choix.Est-ce que je peux rester avec ce lait une fois qu'il ne tétra plus et qu'il mangera des légumes et fruits ? Un grand merci d'avance pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Elise

    Je n'ai pas à commenter les conseils d'un ostéopathe, mais il me semble que quand il y a un souci, le pédiatre est plus compétent que l'ostéopathe.
    De mon coté, j'évite de donner des conseils en ostéopathie. Chacun son métier.
    J'ajoute que les laits d'amande même bio ne sont pas évalués pour les petits enfants.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour mon bébé de 1mois et constipé depuis quelle et o lait en poudre j'ai tous essayer rien a faire et elle souffre vraiment le lait de vache peut il être une solution a ces problèmes ?

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Anonyme.

    Pour votre bébé de 1 mois, constipé, il faut en parler à un pédiatre. Chaque situation est particulière.
    Le lait de vache n'est sûrement pas la solution à ce problème. Le lai de vache n'est pas adapté à l'enfant comme l'est le lait maternel. Son emploi nécessite des adaptations et des compléments complèxes. Les laits infantiles conviennent très bien.
    Comme le dit le titre de l'article:
    "Le lait de vache, c'est pour les petits veaux"

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Docteur,
    ma fille a 15 mois 1/2, elle a une alimentation variée et est toujours allaitée à la demande (4 à 6 tétées par jour). Etant personnellement intolérante au lait de vache, je préfère éviter lui donner des laitages. Tant qu'elle désire téter, je continuerais de l'allaiter. J'ai quand même un doute concernant le calcium. Y a t il un risque de carence?
    En vous remerciant par avance

    RépondreSupprimer
  22. Vous pouvez allaiter votre enfant et la diversifier en lui donnant des petites doses de lait de vache sous forme de yaourts ou fromage pour tenter de la désensibiliser. Le lait maternel est excellent mais 15 mois ce peut être long pour les mamans. En tout cas, aucun risque de carance

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoir.
    Je tombe sur ce blog par miracle.
    J'ai un petit garçon de 4 ans, je l'ai allaité 2 mois, un vrai calvaire pour tous les 2, je l'ai donc passé aux laits en poudre de différentes marques car il régurgitait énormément, le 1er médecin me donne de l'inexium, je trouvais que commencer sa vie par un traitement médical ce n'était pas le top et en plus il refusait ses biberons, retour à la case départ. Le gumilk a résolu le problème jusqu'à la diversification.
    Puis j'ai continué sur des laits 2ème âge etc

    Jusqu'au jour où mon fils m'a indiqué qu'il avait souvent mal au ventre.

    Un jour d'otite, un autre généraliste m'a dit de passer sur des laits de riz et pourquoi pas tester les boissons végétales enrichie au calcium. Mon fils adore depuis, mais la famille grince des dents et quand je le confie aux grands-parents, ils adorent me préciser qu'il a bien bu son bib de lait de vache sans se plaindre, que c'était bien plus nourrissant que mon jus de flotte alors que plus personne ne boit son bol de lait de vache depuis longtemps à nos tables.

    -Du coup je suis un peu perdue, son bib du matin c'est son rituel et un des rares moments où il ne s'oppose pas, à cet âge là qu'est-ce qu'on peut donner comme boissons lactée/végétale/minérale(non je plaisante ^^) sans tomber dans la parano et éviter les carences? Je précise qu'il mange de tout sauf du fromage.
    Je ne suis pas anti produit laitier, juste que le lait de vache me pose problème.

    Merci pour vos lumières.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Pouipouinette,
    Votre situation n'est pas isolée et évoque plusieurs problèmes d'ordre général:
    les intolérances alimentaires: Situations complexes où il est difficile de s'y retrouver entre la réalité, les goûts de l'enfant , de son entourage et le ressenti. Les vraies intolérances donnent des signes sévères si on n'y prend pas garde. diarrhées, vomissements puis malnutrition. Apparemment on n'en est pas là.
    Les rituels: Le biberon en est un. l'entourage y est attaché alors que dès 18 mois l'enfant qui mange "seul" peut recevoir des yaourt s ou des suisses qui remplace le lait. A 4 ans on n'a pas forcément besoin de biberon: on est "un grand". La solution pour vous serait peut être de négocier avec votre "grand" la suppression du biberon.
    Les goûts : certains enfants n'aiment pas le lait. Le lait en poudre (lait de vache adapté pour l'enfant) est moins digeste que le lait stérilisé. On vit très bien sans fromage.
    Le mal au ventre: C'est un thème récurrent qui veut souvent dire "j'ai besoin qu'on me coucoune". S'il disparait avec un câlin, le diagnostic et le traitement sont fait.
    Les besoins en calcium : Le lait et ses dérivés constituent un apport très pratique en calcium mais les produits enrichis en calcium en contiennent aussi.

    Les relations parents / grands-parents: C'est un sujet trop sensible pour que je m'en mêle. Idéalement, les parents décident et les grands-parents soutiennent, mais on connait des situations différentes.

    Il est bien difficile d'être parent mais votre situation n'est pas du tout désespérée

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour,
    Je découvre avec joie votre article que je trouve super !
    J'ai un petit garçon de 3 mois.
    Il a eu de violentes coliques qui le faisaient hurler de douleurs nuit et jour. Le tout accompagné d'un rgo interne et d'une oesophagite. Nous avons essayé 6 laits différents jusqu'à ce qu'on passe au lait de riz ar qui a permis à mon petit de moins souffrir du bidon. Il a eu le test cutané pour allargie ou intolerance aux proteines de lait de vache, negatif. Ainsi que la prise de sang.
    Cependant, j'aimerais vraiment lui donner du lait de chèvre où jument.
    Qu'en pensez vous ? Me conseillez vous une marque ?
    Je vous remercie sincèrement.
    Bonne continuation.
    Aurore

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour Anonyme,
    Beaucoup d’intolérances sont transitoires. Riz, Chèvre, Jument, c'est pareil, mais le moins cher est le plus économique.
    Toutes les réponses sont dans mon site.
    Et surtout ne pas oublier les mots doux, les chansons douces et les gros câlins. Il faut toujours parler à l'enfant, expliquer et rassurer

    RépondreSupprimer

Pour envoyer un commentaire: Sélectionnez le profil. Ecrire votre commentaire, visualiser si besoin (aperçu). Cliquez sur Publier Le commentaire sera publié après lecture par le Dr Gamin

English, German welcome 日本語は難しいです